Imprimer

Séance du 25-10-2012 - Vin du Médoc

Vin du Médoc

bandeau medoc

Le Médoc, région viticole parmi les plus importantes et les plus célèbres de France, est divisé (grâce à ses différents terroirs) en huit zones d’ appellation d’origine contrôlée.

Vin du Médoc

bandeau medoc

Le Médoc, région viticole parmi les plus importantes et les plus célèbres de France, est divisé (grâce à ses différents terroirs) en huit zones d’ appellation d’origine contrôlée. carte-medoc

Médoc 35 % du vignoble
Haut Médoc 28,5 % du vignoble                
Margaux 8,5 % du vignoble
Saint-Estephe    7,5 % du vignoble               
Pauillac 7 % du vignoble                   
Saint-Julien 5,5 % du vignoble                    
Listrac 4 % du vignoble
Moulis 4 % du vignoble

Toutes une variété de goût et de caractères 16% du vignoble bordelais 61 millions de bouteilles

La suite sur la séance Médoc de 2011 ici >>

 

chateau-de-pez-2006LES HAUTS DE PEZ Saint-estephe 2006

Château Tour de Pez est le témoin d'un long passé que l'étude minutieuse des documents d'archives a permis de reconstituer.

Le nom même du hameau de Pez tire son origine de la seigneurie foncière détenue par les familles de Pontac et de Fumel au XVIème siècle. Quant à la propriété, sa dénomination "l'Hereteyre" découle d'une signification juridique que pouvait prendre le mot "héritage" à cette époque, correspondant à un type particulier de bail concédé par les seigneurs d'un lieu.

Au XVIIème siècle, le domaine appartenait à l'Abbaye de Vertheuil-en-Médoc ainsi qu'en témoigne un jugement du parlement de Bordeaux rendu en 1702; Ce n'est qu'en 1931 que la propriété prendra définitivement le nom de "Château Tour de Pez" en raison de la tour édifiée au XIIIème siècle qui dominait les bâtiments et les parcelles recensées au cadastre sous le nom de Pez.

Depuis 1989, Philippe Bouchara est propriétaire du Château Tour de Pez et a remis en valeur les bâtiments par la reconstruction de la tour et la rénovation des installations.

Le vin du Château Tour de Pez ne cesse au fil des millésimes de gagner en notoriété et en reconnaissance de ses pairs.

Production : 88 000 bouteilles

Encépagement : Merlot : 50 % Cabernet Sauvignon : 40 % Petit Verdot : 10 %
Age des Vignes : 22 ans
Type de sol : argilo-calcaire
Rendement : 55 hl/ha

Vendanges manuelles avec tri des raisins sur pied, ramassage en cagettes puis second tri manuel au chai.
 
Vinification : température de fermentation 28°C (cuves inox thermo-régulées)
 
Cuvaison : 3 à 4 semaines
Elevage, Maturation : en barriques de chêne de l’Allier pendant 12 mois.
Collage : au blanc d’oeuf

Source : www.tourdepez.com

 

chateau-biston-brillette-roChâteau Biston-Brillette – AOC MOULIS – 2006

Le cru de Biston est fondé au cours du XVIIIe siècle par Monsieur Biston. Ses vins sont classés par l’Intendance de Guyenne en 1776, puis, en 1850, le premier Féret mentionne le cru de Biston parmi les premiers vins de Moulis.

En 1860, Château Biston devient Château Biston-Brillette, avec le rang de 1erCru Bourgeois Supérieur de Moulis. Depuis Château Biston-Brillette demeure à cette place ancestrale bien que les « adjuvants à la marque des crus », comme l’on disait à la Belle Epoque, ne sont plus aujourd’hui régis par les mêmes lois. Dans les années 1930, le Château Biston-Brillette se trouve divisé en deux, la famille Lagarde fait l’acquisition de la marque de Château Biston-Brillette ainsi que des 5 hectares de vignes. Un quart de siècle plus tard, partis d’une poignée d’hectares, Christiane et Michel Barbarin sortiront le domaine familial de sa torpeur. Il leur faudra 25 ans pour porter le vignoble à 15 hectares et pour redonner tout son lustre à la marque tricentenaire de Château Biston-Brillette. Le vignoble est désormais tenu par les deux fils de Michel Barbarin, Serge et Jean-Paul.

Depuis, les deux frères, unis par la même fibre vigneronne, ont porté le domaine familial à son seuil d’équilibre (26 hectares).
Superficie : 26 hectares
Encépagement : Cabernet Sauvignon 50%, Merlot 50%
Terroir : Graves et argilo-calcaire
Age Moyen des vignes : 20 ans
Vinification : Sélections parcellaires fermentées en cuves inox thermo régulées. 15 à 25 jours de cuvaison entre 22 et 28°C
Elevage : 20 mois. Assemblage sans filtration 3 mois après la vendange. 12 mois de vieillissement en fûts renouvelés par tiers pour chaque récolte.
Mise en bouteille au château après collage
 
Complexe au nez sur la mûre, une touche de suie et un fond de violette, ce 2006 offre une attaque très veloutée, puis gagne en puissance en bouche au moment où la sève tannique s'installe. L'élevage soigné tempère avec justesse toute cette matière, l'ensemble est puissant, accessible et peut regarder l'avenir avec sérénité.
 
Nez : fruité, boisé, floral, epicé
Bouche : Rouge puissant, tannique
Appellation : Moulis-en-Médoc, Cru bourgeois supérieur
Millésime : 2006
Cépages : Cabernet sauvignon 50 %, Merlot 50 %
Mode de production : Raisonnée
Mode d'élevage : Fût neuf
Volume d'alcool : 13%
Température de service : 16 à 18°C
Garde : Plus de 8 ans
Production 120 000 bouteilles

Source : www.moulis.com

 

dégustation à l'aveugle

Commentaires (1)
Séance vin du médoc
1vendredi 23 novembre 2012 05:38
très déçu par le Saint-Estephe qui avait pourtant un nez très élégant mais très désagréable en bouche.
par contre, j'ai aimé le Moulis en médoc qui est équilibré avec une bonne tenue.

Ajouter votre commentaire

Votre nom:
Sujet:
Commentaire:
yvComment v.2.01.1
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
22
Total :
98022
Il y a 87 utilisateurs en ligne