Imprimer

Vins du Jura (Arbois)

VINS DU JURA - Dégustation de trois vins blancs secs d'ARBOIS

Jura - Bandeau séance

Le 28 février, la séance a été animée par Christian CHEVALIER qui a présenté le vignoble du Jura. Trois vins blancs secs typiques de cette région viticole ont été dégustés. La synthèse des commentaires de dégustation a été faite par Michel FREGNAC.

VINS DU JURA - Dégustation de trois vins blancs secs d'ARBOIS

Jura - Bandeau séance

Le 28 février, la séance a été animée par Christian CHEVALIER qui a présenté le vignoble du Jura. Trois vins blancs secs typiques de cette région viticole ont été dégustés. La synthèse des commentaires de dégustation a été faite par Michel FREGNAC.

Le vignoble du Jura, c’est 7 appellations : Arbois, Château-Chalon, Côte du Jura, Crémant du Jura, Franche-Comté, l’Etoile et le Macvin du Jura, soit 27 vins. Les vins dégustés lors de la séance sont des vins d’appellation ARBOIS.

Cette région bien loin de notre bonne ville de Bordeaux nous est très peu connue. Les recherches préalables à la présentation du vin nous ont permis de découvrir des cépages, des traditions et des techniques de vinification intéressants.

Note : Le site internet Guide des vins et vignes de France est riche et intéressant à visiter (www.vin-vigne.com), indépendamment du volet commercial…


Le vignoble du Jura

Source : www.vin-vigne.com

Jura - Vignoble google.map

Photo : Google.map ©

La totalité de la production du vin du Jura se fait sur le département éponyme (39).

Le vignoble couvre près de 2000 hectares classés en AOC-AOP. Il est adossé au massif du Jura sur son versant Ouest, qui le protège et lui assure une bonne exposition.

La vigne bénéficie d'un climat de type tempéré-montagnard avec influences océaniques et continentales. Elle est plantée sur des sols marno-calcaires.

Les cépages plantés dans le vignoble du Jura sont :

- pour le vin rouge, le poulsard, le trousseau, le pinot noir et le gamay ;

- pour le vin blanc, le savagnin et le chardonnay.

 

Ces cépages doivent donc être adaptés à la spécificité du sous-sol jurassien et, surtout, au climat relativement rude de ce pays montagneux et continental.

Près de 200 exploitations viticoles (domaines et châteaux), vinifient ces cépages dont le rendement moyen diffère d'une appellation à l'autre, de 20hl/ha pour le vin de paille à 60 hl/ha pour le vin jaune, par exemple. La quantité de vin produit est de près de 80 000 hectolitres. La production de la région est de 61% de vins blancs secs et doux et 31% de vins rouges ou rosés.

 

Les sept appellations du Jura

Six Appellations d’Origine Contrôlée (AOC-AOP) et une Indication Géographique Protégée (IGP) couvrent la totalité de la production. Elles sont réparties comme suit :

 

  • Arbois,
  • Côte du Jura,
  • Château-Chalon,
  • Etoile,
  • Franche-Comté (IGP),
  • Crémant du Jura,
  • Macvin du Jura.

Le vignoble du Jura c’est 27 vins dans :

  •      6 ........ AOC-AOP

  •      1 ........ IGP

La première appellation reconnue par l'INAO date du 15 mai 1936

 

Jura - Carte vignoble www.guide-sortir.com

Carte : http://www.guide-sortir.com/carte-des-vins-du-jura.html

 

Le Jura produit également des vins biologiques et certaines vignes sont conduites en biodynamie, notamment celle du Domaine TISSOT dégusté ci-après.


Pour cette séance, c’est l’appellation ARBOIS qui a été choisie. Mais avant de déguster trois vins blancs secs de cette appellation, voici une présentation des cinq dénominations qu’elle produit pour mieux déguster en toute connaissance de cause. Ensuite, un aperçu des autres appellations.


Jura - Ecusson Arbois emblemes.free.frL’appellation Arbois

 

L'Arbois est une appellation viticole dont les vins sont produits dans le vignoble du Jura, vignoble à l'est de la France et plus précisément dans la région viticole d'Arbois. Son terroir bénéficie d'un climat semi-continental et d'un sol marno-calcaires.

L'Arbois possède le label français AOC (Appellation d'Origine Contrôlée) ainsi que le label européen AOP (Appellation d'Origine Protégée).

Ecusson : http://emblemes.free.fr

 

Caractéristiques de l'appellation Arbois

L’Arbois se décline en cinq dénominations (blanc, rouge, rosé, vin de paille et vin jaune) auxquelles il faut ajouter les cinq appellations spécifiques de la commune de Pupillin (appellation Arbois-Pupillin).

Source : www.vin-vigne.com

 

 

Jura - Savagnin www.jura-vins.comLe SAVAGNIN.

C'est un cépage typiquement jurassien dans le sens où il s'extériorise à merveille sur le terroir du Jura pour produire le fameux vin jaune. L'origine du savagnin, cousin des Traminer alsaciens, est mal connue. Il pourrait provenir d'Autriche ou de Hongrie. Lors des croisades, il aurait été envoyé par des religieuses hongroises aux abbesses de Château-Chalon. Le cépage Savagnin représente actuellement 15% de l'encépagement avec environ 300 hectares. Ses feuilles sont d'un vert foncé, rondes ou à trois lobes peu marqués et de taille moyenne. Ses grappes sont courtes et petites, ses raisins sont charnus, petits et ronds avec une peau épaisse. Il est souvent vendangé en fin de campagne car il mûrit lentement, environ 15 jours après les autres cépages.
C'est un cépage exigeant un terroir de marnes grises. Son assemblage avec un Chardonnay donne un vin "typé", souvent dénommé "Tradition". 

Source : www.jura-vins.com/cepages.htm

L’Arbois blanc

C’est un vin qui reflète très bien la typicité du cépage avec lequel il est élaboré : le savagnin. En effet, la robe du vin Arbois blanc est de couleur or. Lorsque du chardonnay entre dans la composition, on y découvre des reflets verts.

Au nez l’Arbois blanc est marqué par des arômes très nets et intenses de noix mêlés à des arômes de fruits à chair blanche.

En bouche c’est un vin gras, dense, opulent, ayant une bonne structure avec une trame aromatique basée sur la noix, c’est un vin qui possède une très belle longueur.

Il est à servir à une température de 11°C sur du fromage comme le Comté, c’est excellent ! C’est un vin à boire dans les 3 ans, sur le fruit.

 

L’Arbois rouge

C’est un vin qui est aussi très marqué par la typicité de son cépage : le poulsard. Le vin Arbois rouge possède une robe claire, tirant vers le rosé.

Au nez c’est un vin fruité aux notes très nettes de fruits rouges avec un côté un peu foxé.

En bouche le vin est gourmand, friand, avec une belle explosion aromatique, les tannins sont peu présents mais fins.

Ce n’est pas un vin de garde, il peut être conservé entre 3 et 5 ans. Il est à servir à une température comprise entre 14 et 16°C. On peut l’accorder avec des viandes rouges en sauce.

 

L’Arbois rosé

Ce vin possède les mêmes caractéristiques que le rouge, mais une robe quasi pelure d’oignon.

Le nez est soutenu par des notes de fruits rouges, friands.

La bouche est plus nerveuse que le rouge, plus fraîche.

C’est un vin d’apéritif à consommer dans l’année ou dans les 2 ans.

 

L’Arbois vin de paille

Il est élaboré avec du savagnin mais aussi avec des cépages rouges. C’est probablement ce vin qui a fait la réputation de ce vignoble. Les raisins sont récoltés très jeunes puis « passerillés » sur claies. La robe est or jaune soutenue.

Au nez le vin de paille offre des notes de fruits confits, caramel, abricots, fruits confits, orange confite, miel.

En bouche le vin Arbois vin de paille est dense et bien structuré avec une belle acidité qui apporte de la fraîcheur et évite la lourdeur à ce vin riche en sucre. La finale est longue sur des notes de fruits confits.

C’est un vin fin et élégant. A servir entre 7 et 8°C sur du foie gras, des desserts à base de fruits à chair blanche, mais aussi sur des fromages à pâtes persillées comme le roquefort. Le vin de paille peut être gardé jusqu’à une vingtaine d’années en fonction de la qualité du millésime et du vigneron.

 

L’Arbois vin jaune

C’est le vin mythique du Jura. Il est élaboré uniquement avec du savagnin et vinifié sur lies pendant 6 ans. Ce qui lui confère des notes dites d’oxydation, cela lui permet une capacité de garde hors norme car il ne subit plus les effets de l’oxygène.

Ce vin est commercialisé dans des bouteilles de 62cl uniquement appelées « clavelin ».

La robe du vin jaune, est vieil or ambré, soutenue, magnifique, très alléchante.

Le nez s’ouvre sur des notes de noix, de pain grillé, muscade, noisette, c’est un nez puissant, net, intense et très fin, avec beaucoup d’élégance.

La bouche est dense, soyeuse d’un très bel équilibre, marquée par des notes de noix et d’acacia, d’une très grande finesse, avec une longueur remarquable.

Il est excellent avec des vieux Comtés, des poulardes aux morilles. On peut le servir à 14°C.


Les autres appellations du Jura :

Source : www.vin-vigne.com

 

L’appellation Cote du Jura (3 vins tranquilles, 1 vin de paille, 1 vin jaune – tous secs)

Cette superbe appellation du vignoble du Jura est la plus grande, la plus étendue. Elle est très complète en vins, les couleurs blanc, rouge et rosé en vin sec sont représentés mais aussi et surtout les vins jaune et de paille. Terroir de prédilection du cépage savagnin pour les blancs, le poulsard et le trousseau pour les rouges s’y plaisent fort bien aussi.

 

Jura - Château-Chalon www.les-plus-beaux-villages-de-france.org

L’appellation Château-Chalon (vin jaune)

Photo : http://www.les-plus-beaux-villages-de-france.org

Le Château Châlon, est un vin jaune mythique du Jura, c’est ce que l’on appelle un « vin de voile », car il est élevé dans une atmosphère oxydative en barriques pendant 6 ans au moins (6 ans et 3 mois !), il se forme alors comme un voile provoqué par les levures. Le vin jaune ne peut être commercialisé uniquement que dans une bouteille appelée le clavelin qui ne peut contenir que 62cl du précieux liquide. Cette contenance représente ce qu’il reste d’un litre de vin après 6 ans d’élevage en milieu oxydatif.

 

L’appellation L’Etoile (vin tranquille, vin de paille, vin jaune – soit 3 dénominations)

Voici une appellation bien particulière du Jura que l’on peut classer dans la région viticole des Côtes du Jura. Son nom vient des cinq collines qui entourent le village et qui forment une étoile. Ce n’est pas un vignoble très étendu, seulement 55 hectares environ. On y produit uniquement des vins blancs, secs, jaunes et vins de paille. Les cépages blancs utilisés sont ceux que l’on retrouve communément dans le Jura : le savagnin et le chardonnay.

 

Jura - Château-Chalon www.vinsvignesvignerons.com

L’appellation Franche-Comté (vin tranquille – sec – 3 dénominations)

Photo : www.vinsvignesvignerons.com/Regions/Jura/La-region-Jura/Le-vignoble

Le Franche-Comté est une appellation viticole dont les vins sont produits dans la région viticole Côtes du Jura. Son terroir bénéficie d'un climat semi-continental et de sols marneux et argilo-calcaires.

Le Franche-Comté possède le label européen IGP (Indication Géographique Protégée). A noter que le label IGP remplace le label VDP (Vin De Pays) depuis 2009.

Le vignoble de cette IGP est réparti sur l’ensemble du vignoble du Jura. La législation souple des IGP permet aux vignerons de commercialiser des vins différents de ceux de leur région. Des vins de tous les jours ou des vins plus travaillés l’offre est dense. Les vins de pays de Franche-Comté peuvent être produits sous les trois couleurs rouge, blanc et rosé. Les cépages les plus courants sont le chardonnay et le savagnin (ce dernier étant très souvent mis de côté pour les appellations qui peuvent produire du vin jaune) pour les vins blancs, tandis que le pinot noir et le poulsard servent pour les rouges et rosés.


Note : le site Guide des vins et vignes de France semble limiter l’appellation aux Côtes du Jura, alors que le site : http://avis-vin.lefigaro.fr/connaitre-deguster/tout-savoir-sur-le-vin/guide-des-regions-et-des-appellations/jura/appellation-vin-de-pays-de-franche-comte donne une définition plus large, que voici :

 

« Sous cette dénomination se trouvent la plupart des vins de la Franche-Comté, dans les départements de Doubs, de la Haute-Saône, du territoire de Belfort et du Jura. La mention est réservée aux vins tranquilles rouges, rosés ou blancs, et aux vins mousseux de qualité rouges, rosés ou blancs. Le vignoble est ancestral, mais il a été fortement malmené avec l’avènement du phylloxéra. Toutefois, dans les années 80, une bande de vignerons passionnés a décidé de replanter le vignoble. Une association est même née, Runarim, afin de trouver des fonds qui permettraient de financer l’opération. Tous les souscripteurs ont eu alors la possibilité de s’impliquer physiquement dans la replantation des vignes, conduites en lyre.

 Les cépages traditionnels de cette région sont ceux du chardonnay et pinot noir. Toutefois, on trouve aussi du gamay, meunier, poulsard, trousseau, gamaret, merlot et syrah pour les vins rouges et rosés. Pour les blancs, de l’auxerrois, du pinot gris et blanc, de l’aligoté, de l’arbane, du petit meslier, du savagnin, du sauvignon blanc et gris, muscat, viognier et gewurztraminer. Peu d’engrais chimiques sont utilisés dans la culture de la vigne. »

 

L’appellation Crémant du Jura (vin effervescent – sec – 2 dénominations)

Le Crémant du Jura est une appellation viticole dont les vins sont produits dans les régions viticoles des Côte du jura et d'Arbois.

Le vignoble du Jura produit un excellent vin effervescent élaboré selon la méthode traditionnelle ou ancestrale (brut, sec et demi-sec). Bien que les principaux cépages jurassiens soient autorisés pour l’élaboration du crémant, ce sont le pinot noir et le chardonnay qui ont la préférence des vignerons, ils donnent de très bons résultats.

 

L’appellation Macvin du Jura (vin de liqueur – sec – 3 dénominations)

Le Macvin du Jura est une appellation viticole dont les vins sont produits dans les régions viticoles des Côte du Jura et d'Arbois.

Dans l’histoire des vins de France, on rencontre le macvin du Jura dès le 14ème siècle. On devrait la mise au point de son élaboration aux sœurs de l’abbaye de Château-Châlon. Sa technique de fabrication est unique parmi les vins de liqueur français. En effet, alors que le moût de raisin part en fermentation, celle-ci est stoppée par adjonction d’une eau de vie de raisin et non grâce à un alcool neutre. Cette même eau de vie doit avoir été vieillie, on dit « rassise » dans la région, pendant un an et demi minimum. Le vin est alors vendu un an après la récolte, pendant ce temps là on le laisse mûrir en fûts de chêne. Il peut être élaboré en rouge, blanc et rosé. Le chardonnay, le pinot noir, le poulsard, le trousseau et le savagnin offrent des résultats étonnants sous cette appellation. Cependant les vignerons des Côtes du Jura et d’Arbois le vinifient essentiellement en blanc.

 

Les vins blancs secs d’Arbois - Dégustation

 

Domaine André et Mireille TISSOT – Traminer –2010

Région : JURA - Appellation : ARBOIS

 

Fiche technique transmise par le producteur

Cépage 

Savagnin ouillé.
Le savagnin est le cousin de Gewurztraminer. C'est le traminer blanc non aromatique

Terroir

80% issus de terroirs argileux du Trias lieudit " En Spois ".
20% issus d'éboulis calcaire recouvrant les marnes du lias.

Exposition

Est-sud-est

Superficie pour ce vin

Environ 1.5 ha

Age des vignes

Date de plantation des vignes récoltées: 1973 - 1982 - 1996 - 1997 - 2000

Densité de plantation

7000 pieds/ha

Production

6000 bouteilles

Mode cultural

Vigne conduite en biodynamie, certification Ecocert et Demeter. Les vignes sont cultivées sans désherbant, sans engrais chimiques ni produits de synthèse. Nous utilisons pour traiter la vigne du soufre, du cuivre et des tisanes de plantes.
Fabrication et apport de notre compost.
Ces vignes sont labourées en totalité.

Récolte, vinification et élevage

Vendanges manuelles, égrappage, pressurage pneumatique, léger débourbage, fermentation spontanée en cuve à 60% et en foudre à 40% avec contrôle des températures, élevage en cuve et foudre 10 mois, Malo faite, 3 grs de sucre résiduel, mis en bouteille avec filtration et léger sulfitage.

Dégustation

Vin très fruité avec des arômes d'agrumes et d’épices. Bouche onctueuse et complexe toujours sur le fruit avec une belle minéralité. C'est l'expression du savagnin sur nos terroirs sans l'oxydation.

Accords culinaires

Apéritifs, entrées, poissons, comté jeune, fromages fondus.

Temps de garde

Vin à boire dans les 5 ans

Une remarque intéressante concernant cette fiche: il est indiqué Savagnin ouillé ! Ce qualificatif n'est jamais indiqué en temps normal car l’ouillage est systématique dans les barriques afin d'éviter l'oxydation (il s'agit de l'opération de recomplètement systématique des barriques (par l'œil) pour éviter la présence d'air préjudiciable au vin). Mais dans cette région du Jura, il existe des vins non ouillés, puisque c'est leur principe d'élaboration: les vins jaunes, ce qui explique cette "précision" du producteur.


Jura - Arbois 2010

Le cépage : Le traminer. En fait, c'est le Savagnin qui est de la famille des Traminers. Pour information il existe dans cette famille : 

Cépages bien adaptés au climat continental, on en retrouve la culture en Europe centrale. En Allemagne, en Autriche, en France (Alsace, Jura) ou en Suisse, leur culture est florissante.


Notre avis : L’ARBOIS Traminer 2010 que nous avons dégusté présente une belle robe brillante, voire étincelante, un aspect limpide et une jolie couleur dorée. Au 1er nez, c’est la fleur blanche qui domine. En bouche, une légère acidité en attaque annonce un goût de pamplemousse, puis c’est la noix qui domine sur une finale assez longue en bouche. C’est aussi le goût de noix qui persiste dans le verre vide.


 

Domaine André et Mireille TISSOT

« Un vin fait avec amour et passion ne peut que créer une émotion...

On retrouve dans un vin les personnalités et les caractères de ceux qui l'on fait car chaque geste, chaque opération, chaque décision à son importance.

Le vivant est tellement bien fait que si l'on parle de vin naturel, il n'existe pas 2 vins identiques à travers la planète, contrairement aux vins industriels qui se ressemblent tous.

L'industrialisation du vin, c'est la fin de toutes ces identités, ces nuances, ces caractères qui font la magie d'une bouteille.

Le travail sur notre domaine, c'est un peu le résumé de tout cela. »…

Lire la suite : http://www.stephane-tissot.com/index.htm

 

 

Domaine Jean RIJCKAERT
Vieilles vignes de Savagnin "grand élevage" – 2004 Blanc

Région : JURA - Appellation : ARBOIS

 

Jura - Arbois 2004Le cépage : Le savagnin (appelé également naturé) est un cépage à petites grappes vertes ou jaunes de la famille des Traminers.

 

Notre avis : L’ARBOIS Grand Elevage - Vieilles vignes 2004 de chez RIJCKAERT dégusté est un 100% Savagnin. Sa robe est limpide et d’une belle couleur jaune foncée. Le 1er nez nous a beaucoup surpris et les qualificatifs sont plutôt inhabituels. C’est ainsi que sont ressortis pour la quinzaine d’amateurs présents des notes de métal oxydé et même de brulé. En bouche, un goût de pétrole en première impression avec une acidité assez marquée. Puis ce sont des notes de miel qui terminent sur une belle longueur. Du verre vide émanent des senteurs de miel, de paille et même de foin mouillé.

Pour info : l'œnologue conseil nous ayant recommandé ce vin avait signalé ce goût particulier de pétrole sans le considérer comme un défaut.

L’avis de la Winery à Arsac (www.e-winery.fr)
Un très joli vin du Jura aux notes d’agrumes et de miel. En bouche, un vin précis, ciselé, avec une pointe beurrée et doté d’une belle longueur.

 

Domaine Jean RIJCKAERT

Le Domaine Rijckaert compte 9 hectares en exploitation viticole : 4 hectares dans le Mâconnais , dans la région de Bourgogne et 5 hectares dans le Jura au sein des appellations Côtes du Jura et Arbois. Jean Rijckaert, grand spécialiste du chardonnay, dirige le domaine avec passion et a fait siens les préceptes d’une agriculture raisonnée, à l’écoute des terroirs, en limitant au maximum la mécanisation.

Le travail à la vigne et au chai du Domaine Rijckaert sont tout à la fois exigeants et sérieux. D’ailleurs, les cuvées AOC Côtes du Jura et AOC Arbois du Domaine Rijckaert sont parmi les plus authentiques du cru, alliant harmonieusement race et élégance.
Source : www.metroresto.fr/jean-rijckaert-et-la-nouvelle-carte-des-vins


 

Domaine ROLET
Tradition – 2003 Blanc – Savagnin et Chardonnay

Région : JURA - Appellation : ARBOIS

 

Jura - Arbois 2003

Notre avis : L’ARBOIS Tradition 2003 du Domaine Rolet est un assemblage Chardonnay Savagnin. Il n’a laissé personne indifférent tant il nous a surpris, …et déconcerté. Sa robe et limpide et d’un beau jaune foncé. Le 1er nez a spontanément révélé une senteur d’alcool à bruler, ou peut-être d’éthanol avant de laisser paraître la noix. C’est surprenant et mériterait sans doute une explication d’un œnologue. En bouche, c’est la noix et le sucre qui transparaissent, mais toujours avec l’éthanol assez présent. La nèfle et la poire, suggéré dans le commentaire ci-après sont apparu à quelques uns d’entre nous. Il est relativement long en bouche mais d’une manière générale, il n’a pas paru très agréable au plus grand nombre.

 

Voici un commentaire de dégustation relevé sur le forum « Gastronomie et vins par C&N » :

« Vous voulez surprendre vos amis qui viennent diner chez vous... alors ouvrez sans hésiter ce vin... merveilleux. Laissez-vous envoûter par cet Arbois Blanc, Domaine Rolet, 2003.

Ce vin parfaitement équilibré est plus abordable qu'un Arbois 100% Savagnin. Ce vin de la maison Rolet est élaboré à 80% de Savagnin (cépage endémique du Jura) et de 20% de son cousin bourguignon, le chardonnay. Ce mélange lui confère une douceur que les 100% savagnin ne possèdent pas. A quoi ressemble ce vin si jurassien ? Et bien à aucun autre... pour faire simple.

Humez-le !!! si vous le faîtes découvrir à l'aveugle, vos invités se tromperont à coup sûr. Ils le prendront pour un vin de noix. Mais seulement à la première impression car en réalité cet Arbois est bien plus complexe et surtout moins alcooleux que le vin de noix. Certes, les arômes de noix sont présents mais vous y trouverez également des nuances de minéraux, légèrement calcaires. Son nez est très agréable. Passez à la dégustation... une surprise, voilà à quoi se résume l'envoûtement gustatif de ce vin. Puis une fois ouvert en bouche, vous sentirez se mélanger des fleurs à la noix et aux goûts plus subtiles des fruits moins connus comme la nèfle. En arrière-goût, vous pourrez découvrir, de façon inattendue, de la poire.

Sa robe est dorée comme un ruisseau d'automne, étincelante comme une pluie de poussière d'étoile. Les reflets cuivre emmèneront votre imagination à cent mille lieux d'ici, au cœur des régions d'ocre. Un vin sublime par sa couleur et son goût…. »

Source : http://gastronomieetvin.centerblog.net/43-arbois-blanc-domaine-rolet-savagnin-et-chardonnay-2003-

Ce commentaire a été publié en 2009, trois ans et demi avant notre propre dégustation. Par ailleurs, le vin dégusté provenait de notre cave et n’est semble t-il plus en vente. Alors, il se pourrait qu’il était tout simplement trop vieux…

 

Domaine ROLET Père & Fils

C’est le deuxième domaine viticole du Jura avec 62 hectares. Exploitation familliale, le Domaine Rolet constitue aujourd'hui l'un des fleurons du vignoble jurassien, vignoble d'originalité aux sols spécifiques du lias et du trias où s'épanouissent avec bonheur de nobles cépages : le Chardonnay, base des vins blancs du jura, le Savagnin, cépage du très prestigieux vin jaune, le Poulsard, le Trousseau et le Pinot noir, un ensemble de cépages de haute renommée. Sachant concilier tradition et modernisme précurseur dans le Jura des cuvées de rouges mono-cépage et des blancs de caractère, les Rolet déclinent toute la richesse du terroir au travers de la large palette de leur production en appellation d'Arbois et de Côtes du Jura : Blancs, Rosés, Rouges, Vin-Jaune, Vin de Paille, Marc Macvin et Crémants. Toutes cuvées particulièrement remarquées par la presse professionnelle et propres à satisfaire l'amateur le plus averti.
Source : www.rolet-arbois.com/vin-jaune-arbois

 

Les vins du Jura - Complément technique

 

Le passerillage

Jura - Passerillage sur claies wikipediaC’est une technique vinicole qui s'utilise dans certaines régions viticoles, pour enrichir le raisin en sucre par concentration. Il perd alors de son volume en eau et se concentre en sucre. 100 kg de raisin peuvent ainsi donner 25 litres de vin, alors que traditionnellement ces mêmes 100 kg donnent de 65 à 75 litres de vin. Il peut se faire de deux méthodes :

Le passerillage sur souche consiste à effeuiller la partie de la vigne au niveau des grappes au début de la maturité du raisin pour exposer le raisin au soleil. Cette technique permet de produire des vins portant la mention vendanges tardives.

Le passerillage hors souche consiste à conserver le raisin récolté sur des claies de paille. Cette conservation peut durer de quelques jours à plusieurs mois. Elle permet d'élaborer du vin de paille par exemple.

La différence majeure entre les 2 techniques est que lorsque le raisin mûrit sur le cep, son acidité diminue au cours de la maturation, tandis qu'un raisin passerillé hors souche (sur des claies, par exemple) concentrera son sucre et son acidité en même temps. On obtient donc des vins assez différents (l'acidité peut être une bonne chose dans un vin, car elle conserve en général la "fraîcheur" et aide à la garde du vin).

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Passerillage

La photo représente le passerillage en Slovénie.

Note : une autre méthode, relevée sur un autre site, consiste à tordre le pédoncule de la grappe pour interrompre la circulation de la sève, provoquer un dessèchement du raisin, et une concentration de sa teneur en sucre.


Le clavelin

Jura - Clavelin wikipediaUn clavelin est une bouteille de forme originale et atypique, ne servant qu'à contenir le vin jaune du vignoble du Jura. Sa contenance de 62 centilitres ainsi que sa forme bénéficient d'une dérogation à la législation européenne.

Après 6 ans et 3 mois d´élevage (le temps minimum d´élevage en fût de chêne pour un vin jaune), un litre de vin laisse place à seulement 62 centilitres de vin jaune, d´où la contenance du clavelin (les 38 centilitres manquant étant la « part des anges »).

Au XVIIIe siècle, une famille de la région de Château-Chalon (haut lieu du vignoble du Jura) demande aux verriers de la verrerie de La Vieille-Loye (près de Dole) de créer une bouteille spéciale destinée au vin jaune. Les verriers s'inspirent alors du « clavelin type anglais » de l'époque de 65 centilitres.

En 1914, l’abbé Clavelin, de Nevy-sur-Seille, commande une trentaine de bouteilles avec son cachet à la verrerie. Cet écusson à la base du col est certainement à l’origine du mot « clavelin ».

Aujourd’hui la bouteille « clavelin » est exclusivement réservée au vin jaune du Jura.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Clavelin

Commentaires (1)
Dommage !!
1jeudi 7 mars 2013 12:32
Vraiment sympa cette séance, et vraiment dommage que je n'ai pas pu y assister !! Une autre fois ... j'espère !! Car ces nez et ces bouches avaient l'air bien différents de mes habitudes !!
Merci christian

Ajouter votre commentaire

Votre nom:
Sujet:
Commentaire:
yvComment v.2.01.1
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
57
Total :
102858
Il y a 124 utilisateurs en ligne