La résistible ascension de Benoît H « Évitez la bravoure Benoît, en septembre ça va être un véritable carnage. Vous avez été le témoin de leur lâcheté, ils ne vous le pardonneront pas. » (22)

By JACQUES BERTHOMEAU

L’ordre régnait à nouveau. Le pouvoir n’était plus à prendre. À la Sorbonne le comité d’organisation décidait de chasser les ” Katangais » et de fermer les portes pour quarante-huit heures ; y’avait beaucoup de détritus. Daniel Cohn-Bendit, convoyé par Marie-France Pisier, rentrait en Allemagne avant que le pouvoir ne prononce la dissolution de plusieurs organisations gauchistes. Le 16 juin, la Sorbonne capitulait sans heurt. Le 17 juin, les chaînes de Renault redémarraient. Le 30 juin, au second tour des législatives, c’est un raz-de-marée, les gaullistes et leurs alliés obtenaient 358 des 465 sièges de l’Assemblée Nationale. À Nantes, forts …read more