Category Infos Oenologie

Nouvelle manche judiciaire pour des vins AOC Champagne en Suisse

Pour d?fendre le droit ? revendiquer le terroir de Champagne dans le vignoble suisse, « on ne l?che pas l

Read More

Larrivet Haut-Brion reconnu “jardin remarquable”

Le très dynamique château de Pessac-Léognan offre une expérience unique à quelques kilomètres de Bordeaux avec un jardin merveilleux, récemment classé « jardin remarquable » où seront proposées de nouvelles activités au cœur du végétal.

« C’est un jardin, extraordinaire » chantait le grand Trenet. Et s’il n’est pas sûr qu’ici les canards parlent anglais, au moins les nombreux animaux y ont trouvé un site exceptionnel. Car ici, la nature domptée a su pourtant conserver un aspect authentique et sauvage. Ce jardin millésimé, c’est Emilie Gervoson, l’une des trois filles de la famille qui en a eu l’idée en 2015. Pour donner vie à ce rêve, elle a fait appel à Soline Portman, une paysagiste scénographe qui façonne le paysage comme une œuvre d’art. Et le résultat est unique. Dans une ancienne prairie, non loin du château et des chais, le duo a fait émerger un espace de 4000m² bordé d’eau, où les piquets d’acacia teintés de rouges scandent le relief. Ce jardin est avant tout une invitation à laisser gambader l’esprit et lui faire ressentir par les plantes choisies des émotions proches de celles que procure la dégustation du vin. Près de 20 000 végétaux ont donc été agencés, nombre d’entre eux étant déjà originellement présent sur le site. Et le visiteur passe ainsi par différentes étapes, des demoiselles de Larrivet Haut-Brion, rose spécialement créée en 2013 pour la propriété en hommage aux 3 sœurs de la fratrie, au coin des blancs dont les essences éveillent les sens. Des teintes douces, vertes à dorées pour évoquer la robe des vins du domaine, mais aussi des effluves qui exhalent des senteurs d’agrumes, comme au premier nez lors de la dégustation… Évidemment, le pendant pour les vins rouges se déploie ensuite. Les teintes s’y font plus pourpres, certaines baies rappellent le raisin et des fruits rouges suggèrent ces arômes typiques des Pessac.

Un « jardin remarquable » qui se réinvente

Le charme des lieux ne saurait laisser indifférent le visiteur. Qu’il s’agisse de l’esthétique pure ou de la variété botanique, ce jardin méritait bien un label. En l’occurrence, celui de « jardin remarquable », créé en 2004 par L’État et qui vient récompenser un jardin digne d’un intérêt tout particulier. Décerné pour 5 ans, ce sésame est affiché par 443 lieux en France, souvent prestigieux comme les incroyables jardins du château de Villandry dans le Val de Loire ou ceux de la villa Ephrussi de Rothschild sur la Côte d’Azur. Le « jardin millésimé », à l’instar de tous les autres, évoluent au gré des saisons. Mais Emilie Gervoson a souhaité créé cette année encore de nouvelles expériences. C’est ainsi que jusqu’au mois de juillet, des cours de yoga seront proposés par une professeure afin de mettre à profit l’harmonie des lieux pour celle délicate du corps et de l’esprit. Et puis, pour les familles ou des groupes d’amis, les envies trop longtemps enfouies de divertissement vont pouvoir être pleinement comblées grâce à l’ouverture in situ d’un escape game qui conduira les joueurs dans un véritable jeu de piste où énigmes et dégustations seront à l’honneur. 2 nouvelles raisons supplémentaires d’aller découvrir ce havre de sérénité aux portes de la capitale girondine.

www.larrivethautbrion.fr

Photos Yann Morel

Cet article Larrivet Haut-Brion reconnu “jardin remarquable” est apparu en premier sur Terre de Vins.

Read More

[PRIMEURS] Cheval Blanc 2020 : “Caractère, race et fermeté”

Tout au long de la période des Primeurs et en avant-première du n°71 de Terre de Vins qui sortira en kiosques le 19 mai prochain, des figures du vignoble bordelais nous font partager leur regard sur le millésime 2020 et la campagne qui s’annonce.

Aujourd’hui : Directeur technique du château Cheval Blanc (1er grand cru classé A de Saint-Émilion)
Cheval Blanc 2020, poulain ou étalon ?
« Indiscutablement étalon et percheron en même temps ! Ce 2020 est puissant, c’est la particularité de ce millésime à Cheval Blanc. Il a un train tannique absolument considérable, qui n’a pas existé au domaine depuis au moins une dizaine d’années, avec beaucoup de caractère, de race et de fermeté. Il est magnifiquement mûr, mais aussi remarquablement délicat et habillé. Il affiche toujours beaucoup de finesse, car les terres et vignes de Cheval Blanc ne savent donner que des tanins fins. Ils sont fins et sucrants dans un millésime comme 2018 ou 2019, fins, acidulés et taillés dans un millésime comme 2008 ou 2014, fins, denses, puissants et fermes, dans un millésime comme 2010, 2011 ou 2020. 2020 est une très grande année merlot. On a joué cette carte à fond, comme en 1998 ou 2001, avec 65 % de merlot, aux côtés de 30 % de cabernet franc et 5 % de cabernet sauvignon. La buvabilité de ce 2020 s’affiche plutôt au nez, très expressif et aromatique, avec une belle fraîcheur et un bel éclat. Pour ce qui est de la bouche, on n’est pas dans une accessibilité dans un très jeune âge, comme en 2018 ou 2019. Ce Cheval Blanc 2020 aura beaucoup de plaisir à être gardé, pour laisser le temps aux tanins de s’affiner. »

Château Cheval Blanc 2020 est sorti hier en primeurs au prix de 450 € HT et a reçu la note de 98-99/100 par « Terre de Vins ».

Terre de Vins n°71, spécial Primeurs 2020 à Bordeaux, en kiosques le 19 mai.

Cet article [PRIMEURS] Cheval Blanc 2020 : “Caractère, race et fermeté” est apparu en premier sur Terre de Vins.

Read More

Lancement de la « brasserie vigneronne du Gard »

Prenant le nom de « brasserie vigneronne du Gard », l’activit? brassicole de la cave coop?rative Rocca Maur

Read More

La fili?re italienne vent debout contre les projets europ?ens de d?salcoolisation

« Une tromperie l?galis?e »

La proposition europ?enne visant ? autoriser la d?salcoolisation, parti

Read More

Cheval Blanc lance les primeurs 2020 sur « un vrai prix de march? »

Apr?s de premiers fr?missements ces derniers jours, la campagne des primeurs 2020 de Bordeaux est lanc?e ce

Read More

Hugues Jeanjean, pionnier du vignoble languedocien, s’est éteint

Une poignée d’hommes ont mené les vins du Languedoc à une reconnaissance mondiale et Hugues Jeanjean en fait partie. Il quitte, à 89 ans, une famille qui a su, entre autre grâce à lui, accompagner et impulser la grande révolution qualitative de ce vignoble qu’il chérissait et dont il était fier.

Avec son frère Bernard, il représentait la cinquième génération d’un clan soudé et entièrement dédié à cette épopée vigneronne languedocienne. Initiée au tournant des années 1850, la saga familiale est marquée dès ses débuts par l’aptitude au commerce et à la promotion des vins. L’écoute du consommateur, des tendances du marché, l’exigence qualitative, ont été les piliers de la construction d’un négoce majeur et unique en Languedoc : Hugues Jeanjean, avec sa personnalité avenante et son apparente décontraction, savait décrypter l’air du temps, veiller aux équilibres économiques et entrainer ses équipes vers la performance. Il l’a largement démontré en prenant les commandes de la société, aux côtés de son frère Bernard Jeanjean en 1965. Son parcours exemplaire, son jeu collectif, son sens de l’innovation ont mené l’entreprise familiale toujours implantée à Saint-Félix-de-Lodez, village héraultais berceau des origines familiales, à la construction d’un groupe côté en bourse dès 1994 et a la croissance constante. Ce sont aujourd’hui plusieurs centaines de collaborateurs, de nombreuses entités viticoles et commerciales telles que Laroche à Chablis et Ogier à Châteauneuf-du-Pape, des milliers d’hectares en partenariat, neuf domaines en nom propre mais aussi l’intégration réussie dans la holding Advini qui témoignent de la grande réussite de cet infatigable promoteur des vins de terroir languedociens.

Notre équipe adresse de sincères condoléances à son épouse Anne-Marie, à ses enfants Bernadette, Philippe et Frédéric, à sa famille, ses proches et collaborateurs. Sans lui, le Languedoc n’aurait pas la même dimension, un grand merci à ce grand monsieur.

Cet article Hugues Jeanjean, pionnier du vignoble languedocien, s’est éteint est apparu en premier sur Terre de Vins.

Read More

Le site Ventealapropriete.com passe sous contrôle de l’italien Tannico

Acheté il y a quatre ans par Modus Vin, holding familiale des familles Gouvars, Jestin, Chadronnier et Thiénot, le site de vente en ligne Ventealapropriete.com passe sous contrôle majoritaire de Tannico, l’un des leaders italiens de la vente de vin en ligne appartenant en partie au groupe Campari.

Contacté par la rédaction de Terre de Vins, Stanislas Thiénot, l’un des représentants de la holding Modus Vin, confirme cette opération qui acte le rapprochement entre deux importants opérateurs européens de la vente de vin en ligne : « Tannico prend une participation majoritaire dans l’actionnariat du site Ventealapropriete.com dont Modus Vin avait pris le contrôle en 2017« , explique-t-il. « Nos deux sociétés, chacune leader dans son pays, présentent des profils complémentaires. ‘Vente à la propriété’ est un acteur majeur de la vente événementielle en France, dont la capacité de sourcing est reconnue en France ; Tannico est pour sa part une plateforme complète, à la fois e-shop et marketplace, dont l’expertise technique et logistique, capable même de livrer du vin en circuit court en Italie, va beaucoup nous apporter ».

Créé en 2012, le site Tannico a connu un essor considérable ces dernières années, s’étendant désormais sur 18 pays, avec un portefeuille de 400 000 clients et affichant un chiffre d’affaires de 37,5 millions d’euros. L’année dernière, le groupe Campari a acquis 49% du capital du site. Le directeur général Marco Magnocavallo explique ce qui a motivé ce rapprochement avec Ventealapropriete.com : « après nos développements de ces dernières années, nous cherchions un opérateur français sur lequel nous appuyer et ‘Vente à la Propriété’ nous a beaucoup plu par la qualité de son sourcing et de ses rapports directs avec les producteurs. Le vin français représente actuellement 25% de notre chiffre d’affaires mais leur expertise peut nous donner accès à de nouvelles références de haute volée. De notre côté, nous leur apportons notre compétence sur le numérique et le travail de marque ».

Si Ventealapropriete.com doit conserver son ADN de site de vente événementielle, son rapprochement avec Tannico va lui permettre de s’ouvrir vers d’autres modèles « pour imaginer un écosystème complet de vente de vin en ligne et élargir le spectre de nos activités », souligne Stanislas Thiénot. Sans négliger une ouverture à une gamme élargie de vins italiens, qui peut également être un point fort vis-à-vis des clients de « Vente à la Propriété », l’achat de vins étrangers représentant déjà environ 10% du trafic du site.

En 2020, Ventealapropriete.com a réalisé un chiffre d’affaires de 35 millions d’euros.

Cet article Le site Ventealapropriete.com passe sous contrôle de l’italien Tannico est apparu en premier sur Terre de Vins.

Read More

Cos d’Estournel : un habillage spécial pour le 2020

Pour les 20 ans de Michel Reybier à la tête de Cos d’Estournel, le millésime 2020 se démarque par un habillage singulier. L’heureux propriétaire en profite pour rappeler que ce haut-lieu du vin porte plus de deux siècles d’histoire. Les Hommes passent, la magie reste.

Il est reconnaissable entre tous, avec ses pagodes, sa porte de Zanzibar ou ses éléphants, par-ci, par là. Sur sa colline de Saint-Estèphe, lorsque Louis-Gaspard d’Estournel a décidé de faire édifier ce château pour accompagner ses quelques hectares de vignes, on a pu le prendre pour un fou. Une demeure de Maharadjah dans ce coin du Médoc, il fallait oser. Les millésimes ont passé, du vin a coulé sous les ponts et ce Grand Cru Classé 1855 est devenu mythique, autant pour son vin que pour ses murs. La folie de Louis-Gaspard d’Estournel avait raison. Dès lors, la venue des propriétaires successifs ne pouvait que relever d’un coup de foudre pour ce domaine hors-normes. « C’était Cos sinon rien », résume Michel Reybier qui a acquis cette propriété en 2000 (voir notre entretien « sur le divin »). C’est d’ailleurs cette phrase qu’il fait graver sur la bouteille vingt ans plus tard pour célébrer son passage, « entre audace et humilité ». Il faut rappeler la qualité exceptionnelle de ce millésime 2020 avec pour chef d’orchestre l’incontournable œnologue Dominique Arangoïts. Et pour consacrer « l’heureuse conjonction d’un site, d’un terroir, d’une architecture et de deux siècles d’histoire », le contenant est réalisé sous le signe de la pureté. Sur un flacon noir, on retrouve en gravure dorée l’empreinte exotique du château ainsi que la maxime manuscrite de Michel Reybier à qui l’on souhaite un très bel anniversaire.

Attendons la sortie en Primeurs de ce millésime 2020, dont la note et le commentaire de « Terre de Vins » vous seront bientôt révélés !

Cet article Cos d’Estournel : un habillage spécial pour le 2020 est apparu en premier sur Terre de Vins.

Read More

La difficile cohabitation des appellations et des marques sur les ?tiquettes de vin

Sous diverses influences, les Directions R?gionales des Entreprises, de la Concurrence et de la Consommatio

Read More